La lettre ferroviaire
La lettre ferroviaire

lalettrefer

L'essentiel de l'actualité européenne et française d'un secteur en pleine mutation

A la Une

La Lettre ferroviaire n°116

Pour sa dixième édition, le salon ferroviaire berlinois Innotrans occupe pour la première fois 102 843 m². Messe Berlin a ouvert un nouveau hall d’exposition dénommé CityCube Berlin. Du 23 au 26 septembre 2014, 138 872 visiteurs en provenance d’une centaine de pays sont venus découvrir les nouveautés du secteur présentées par 2 758 entreprises de 55 pays. 145 véhicules étaient visibles à l’extérieur. >Innotrans 2014<

La Lettre ferroviaire n°115

Face au dénigrement de NTV, l’opérateur a publié dans la presse, le 3 septembre 2014, une pleine page intitulée « le président du Conseil et les voyageurs doivent savoir ». NTV y décrit sa perception de l’environnement concurrentiel dans les chemins de fer italiens en huit points. Il s’agit donc, en quelque sorte, d’une opération vérité sur les obstacles à la concurrence rencontrés par l’opérateur sur le marché de la grande vitesse italienne. >NTV et Laurent Charlier<

La Lettre ferroviaire n°114

L’InterCity n°1246 Bruxelles - La Haye marque l’arrêt en gare de Rotterdam Centraal, le 25 juin 2014. Ce nouveau Benelux supplante Fyra. En décembre 2014, le service doit être prolongé de La Haye à Amsterdam et compter 16 rotations quotidiennes. Le projet alternatif en open access de la commune de La Haye est ajourné. >Laurent Charlier<

La Lettre ferroviaire n°113

Le réseau capillaire génère un trafic non négligeable sur le réseau ferré principal. Le délaisser, c’est retirer du rail d’importants tonnages de céréales ou de granulats, par exemple, pour le reverser sur le fluvial ou la route. Mais si un tel transfert est impossible, faute de conditions économiques satisfaisantes, c’est amputer les acteurs d’un levier de compétitivité, là où les marchandises transportées sont généralement à faible valeur ajoutée. Photo des silos d’Artonges (Marne) sur la voie unique rénovée Mézy-Moulins - Artonges - Montmirail. >Laurent Charlier<

La Lettre ferroviaire n°112

Le 27 juin 2014 s’est déroulé à la CCI Nord de France (Lille) ce qui semble bien être une première en France : un train dating. Ce rendez-vous des acteurs permet le rapprochement entre la demande de transport et l’offre ferroviaire, qui pâtit toujours d’un déficit de communication auprès des chargeurs et des logisticiens. >Laurent Charlier<

Lettre ferroviaire n°111

Dans le cadre du salon européen de la mobilité Transports Publics, organisé par le GIE Objectif transport public (constitué par le GART et l’UTP) du 10 au 12 juin 2014 à Paris, les constructeurs Alstom et Bombardier ont chacun dévoilé une plateforme de train destinée à répondre aux appels d’offres pour le remplacement des rames Corail exploités sur les Trains d’équilibre du territoire (TET). Ces automotrices sont conçues pour rouler jusqu’à 200 km/h. >Alstom et Bombardier<

Lettre ferroviaire n°110

Aux côtés du TGV et des produits à bas coût comme l’iDTGV ou Ouigo, il n’existe aucune offre ferroviaire alternative, à l’exception de quelques trains de nuit. Ainsi, il pourrait être opportun de créer un produit sur le mar¬ché, entre le TER conventionné et le TGV en open access. Ce service s’assimilerait, en quelque sorte, aux anciens trains grandes lignes. Il pourrait répondre aux clients pour lesquels le prix est plus important que la vitesse. >Didier Delattre<

Lettre ferroviaire n°109

« On peut juste s’interroger sur le timing de cette information qui intervient quinze jours avant la réforme » rapporte L’Est Éclair, citant les propos d’un cheminot. Bombardier a conçu le Regio 2N en exploitant au maximum les gabarits dans lesquels le train s’inscrira en service commercial. Le véhicule intermédiaire à un niveau (au centre de la photo) est plus large que les véhicules adjacents (2,99 m).>Laurent Charlier<

Lettre ferroviaire n°108

Le 29 avril 2014, en gare de Montparnasse-Vaugirard, l’Association des Régions de France (ARF), la SNCF et Alstom ont officiellement célébré l’entrée en service commercial des rames Régiolis, en présence du secrétaire d’État aux Transports, Frédéric Cuvillier. La première rame a assuré le TER Aquitaine Bordeaux-Saint-Jean - Agen de 5 h 52, le 22 avril. En photo, l’automoteur bimode bitension bas-normand B 84559/560.>Alex Bonnemaison – Alstom Transport<

La Lettre ferroviaire n°107

La livrée de l’Eurostar TMST (TransMancheSuperTrain) rénové se dévoile enfin. Réalisée par le Technicentre SNCF de Hellemmes (notre photo, près de Lille) la rénovation des intérieurs des rames de 18 remorques se poursuit. Une année environ de glissement du programme est constatée. La moitié du parc TMST, qui compte 28 rames, devrait être traitée.>Didier Delattre<
1 ... « 14 15 16 17 18

   


cookieassistant.com