lalettrefer

L'essentiel de l'actualité européenne et française d'un secteur en pleine mutation


A la Une

La Lettre ferroviaire n°177

La stratégie commerciale de conquête de nouveaux clients grâce à une politique de petits prix porte ses fruits. La fréquentation des trains est à la hausse. Le service Paris - Clermont-Ferrand ici photographié fait partie des trois lignes structurantes de l’offre rencentrée de SNCF Intercités. Partie de Clermont-Ferrand, la locomotive électrique BB 26013 aux couleurs carmillon de la SNCF et sa rame de voitures Corail traversent Fontainebleau pour bientôt atteindre la capitale (10 octobre 2014). Un appel d’offres pour des automotrices aptes à 200 km/h est en cours de lancement pour, outre cette ligne, Paris - Limoges - Toulouse.

>> photo : Jean-Jacques D’Angelo - SNCF Intercités<<

La Lettre ferroviaire n°176

Voyages SNCF donne un nom au service aujourd’hui proposé sous l’appellation générique TGV. La marque inOUI incarne désormais cette gamme de service grande vitesse. Le TGV Euroduplex « 2N2 3UFC » L’Océane n°862 reçoit le nouveau logo inOUI. Cette série de TGV est dédiée à l’axe Paris - Bordeaux - Toulouse/Handaye, indique Gwendoline Cazenave, directrice TGV Atlantique, qui précise que dès le 2 juillet 2017, « Paris - Toulouse sera entièrement desservi par Océane ». Ce nouveau matériel a été progressivement introduit sur cette desserte à partir du changement de service du 11 décembre 2016. >SNCF Mobilités<

La Lettre ferroviaire n°175

Élisabeth Borne, PDG de la RATP depuis 2015, a été nommée ministre chargée des Transports auprès du ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot. Le 18 mai 2017, Alain Vidalies, secrétaire d’État chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, a passé le flambeau à Élisabeth Borne, ministre auprès du ministre d’État, ministre de la Transition écologique, chargée des Transports. Conformément à ses revendications, le secteur a obtenu son ministère de plein exercice. >@ecologiEnergie<

La Lettre ferroviaire n°174

Sauvegarde des capillaires : des avancées et toujours des inquiétudes. Le linéaire en risque à court terme recule. L’enjeu est également de mettre en œuvre des solutions optimisées de maintenance courante. Entre 2014 et 2017, un total de 750 km de voies drainant quatre millions de tonnes de marchandises devraient être pérennisés pour un engagement financier, toutes parties confondues, de 124 millions d’euros. >Laurent Charlier<

La Lettre ferroviaire n°173

Grâce à la digitalisation de la maintenance, Colas Rail ajoute une dimension numérique à son réseau physique d’ateliers. Au dernier salon lillois Sifer, Colas Rail (filiale de Colas, groupe Bouygues), avait affiché sa nouvelle marque dédiée à la maintenance ferroviaire, Ramfer. Elle repose sur un réseau de quatre ateliers (Les Mureaux, Saint-Varent, les Ateliers des Flandres à Hazebrouck et Grenay). >Laurent Charlier<

La Lettre ferroviaire n°172

Lors de l’édition 2017 du SITL, la Journée européenne du fret ferroviaire et l’espace affaires des Rail freight meetings ont permis aux acteurs d’échanger sur l’avenir du secteur, tantôt optimiste tantôt pessimiste selon les uns et les autres. D’une manière générale, on note de grandes attentes en termes de digitalisation (suivi, traçabilité etc.) et d’inscription du ferroviaire dans une approche supply chain. Les acteurs de la production ferroviaire vivent des situations très différentes. Tour d’horizon 2016-2017. >Laurent Charlier<

La Lettre ferroviaire n°171

Présidentielle 2017 : donner de la voix pour davantage de visibilité. À la veille du scrutin présidentiel, les acteurs de la mobilité des personnes et des marchandises expriment leurs attentes. Du 5 mars au 13 avril 2017, le Train de la Présidentielle sillonnera la France. Créée par France Télévisions, Radio France, France Médias Monde et l’INA avec Randstad France et la SNCF, l’exposition itinérante « Politique et médias » s’arrêtera dans 31 gares. >N.Krief - Trains Expo Événements SNCF<

La Lettre ferroviaire n°170

Alstom  Belfort : le gouvernement confirme un ensemble d’engagements. Le 22 février 2017, le Président de la République François Hollande s’est rendu sur le site Alstom de Belfort. Sa venue fait suite à la tenue, courant février, d’un comité local et d’un comité de suivi national de la sauvegarde de l’activité belfortaine d’Alstom, associant l’État. >Alstom<

La Lettre ferroviaire n°169

D’ici 2020, le périmètre de l’activité Intercités passera de 24 à 6 lignes, 18 d’entre elles passant des mains de l’État aux régions. Une politique de renouvellement du matériel roulant accompagne ce mouvement.
Si les trains de jour, à l’image de ce Belfort - Paris Est, s’en sortent relativement bien, le sort des trains de nuit en est jeté : suppression de l’essentiel de l’offre à l’exception de deux lignes. >Laurent Charlier<

La Lettre ferroviaire n°168

Forwardis entend désormais « viser plus grand, donner un coup d’accélérateur au développement des activités » en Europe et sur le corridor eurasiatique. Ci-dessus, photo de wagons-citernes prise en Europe de l’Est. Forwardis assure le tracking et le tracing des marchandises remises. Le commissionnaire est en relation avec l’ensemble des acteurs de la chaîne de transport. Tous les wagons céréaliers sont, par exemple, dotés de balises GPS de géolocalisation. >Forwardis<
1 2 3 4 5 » ... 8

   


cookieassistant.com