La lettre ferroviaire
La lettre ferroviaire

lalettrefer

L'essentiel de l'actualité européenne et française d'un secteur en pleine mutation

A la Une

La Lettre ferroviaire n°268

Le déploiement du « passe sanitaire » dans le transport ferroviaire replace sous les feux de la rampe la question d’une définition en France de la longue distance.
Dans les Hauts-de-France, le TER à grande vitesse permet notamment de combiner la grande ligne Paris - Lille et de proposer des prolongements vers Calais, par exemple, ouverts aux clients TER, dans une approche gagnant-gagnant pour SNCF Voyageurs et la région. Avec le passe sanitaire, des voyageurs dans l’obligation de le présenter cohabiteront dans le même train avec les usagers régionaux qui n’y sont pas assujettis. Cette configuration pose-t-elle un problème sanitaire ? Non, a répondu Christophe Fanichet, PDG de SNCF Voyageurs, sur RTL. « Le masque, c’est la protection sanitaire, le passe, c’est l’incitation à la vaccination », résumait-il..

Lire la suite dans La lettre ferroviaire

Photo : Laurent Charlier / SNCF / TousAntiCovid Verif

La Lettre ferroviaire n°267

En Italie, la mise en place d’une nouvelle desserte voyageurs par la région Ligurie pourrait modifier et complexifier l’exploitation de la gare frontière de Vintimille.
Le complexe ferroviaire de Vintimille pourrait évoluer vers une configuration selon laquelle une frontière électrique entre 1,5 kV et 3 kV continu serait instaurée au droit du bâtiment de la gare.

Lire la suite dans La lettre ferroviaire

Photo : Clicsouris / Wikimedia

La Lettre ferroviaire n°266

Le tant attendu rapport sur le développement des TET suggère un modèle de relance qui doit intégrer un ensemble de facteurs, y compris conjoncturels et socio-culturels.
Il ressort que trois liaisons diurnes avec un potentiel de déplacements significatifs peuvent atteindre le « petit équilibre ». Il s’agit de Lille - Nantes, laquelle devrait figurer dans le même panier que Lyon - Nantes et Nantes - Bordeaux pour mise au concours, de Metz - Grenoble et de Lyon - Toulouse. Les rapporteurs attirent l’attention sur le possible impact des projets de Railcoop sur Thionville - Lyon et de la Renfe sur Marseille - Lyon.

Lire la suite dans La lettre ferroviaire

Photo : Voyages SNCF / Eric Pothier

La Lettre ferroviaire n°265

L’État apporte des précisions notamment sur le volet fret du plan de relance. La stratégie pour le moyen et long terme devrait être énoncée au cours de l’été 2021.
Pour graver dans le marbre de façon pluriannuelle les engagements, il est incontournable de sortir de la gestion exercice budgétaire après exercice budgétaire, préjudiciable en termes de visibilité et donc de programmation.

Lire la suite dans La lettre ferroviaire

Photo : Laurent Charlier

La Lettre ferroviaire n°264

Le Train dévoile un projet de services à grande vitesse régionaux et interrégionaux, complémentaires à l’offre de l’entreprise historique concentrée sur les radiales.
Le Train souhaite, en quelque sorte, s’approprier, adapter et déployer le concept de TER GV, né dans l’ancienne région Nord-Pas-de-Calais, au nord de la Nouvelle-Aquitaine. Le choix se porte sur une exploitation en open access, sans compensation financière de la collectivité. Objectif : un démarrage en décembre 2022, soit un délai ambitieux.

Lire la suite dans La lettre ferroviaire

Photo : Le Train

La Lettre ferroviaire n°263

Avec l’avènement de la concurrence sur les rails en matière de transport de voyageurs, la SNCF se développe en Espagne et la Renfe en France. Regard croisé.
La SNCF a lancé son TGV Ouigo en Espagne le 10 mai 2021. La Renfe prévoit d’exploiter des services intérieurs et de desservir Paris. L’opérateur historique espagnol déplore toutefois être freiné dans ses démarches dans l’Hexagone et prévoit de saisir l’Autorité de régulation des Transports (ART).

Lire la suite dans La lettre ferroviaire

Photo: Renfe-SNCF / Ricard Duran Agustí-SNCF

La Lettre ferroviaire n°262

Les activités de la plateforme de transport combiné de Dourges Delta 3 ont bien résisté à la crise sanitaire en 2020. Des projets de développement sont en cours.
En 2020, Delta 3 a été desservi par 3 197 trains, soit environ une dizaine par jour. Si le transport combiné constitue le cœur d’activité de la plateforme trimodale, des trains conventionnels desservent depuis septembre 2018 un des entrepôts embranchés de la zone logistique. Aujourd’hui, un deuxième reçoit des trains. Un permis de construire a été déposé ériger un entrepôt de plus.

Lire la suite dans La lettre ferroviaire

Photo : Laurent Charlier

La Lettre ferroviaire n°261

Nouvelle-Aquitaine s’efforce de donner à la mobilité régionale une nouvelle dimension. Parmi les défis figurent le développement de l’offre et le maintien de l’infrastructure.
Conformément à sa feuille de route « Néo Terra » de transition énergétique, la région a décidé de sortir du diesel d’ici à 2030 et étudie « sans état d’âme » et de manière pragmatique les options batterie – des rames AGC de Bombardier arriveront dès 2022 – et hydrogène « vert ».

Lire la suite dans La lettre ferroviaire

Photo : Laurent Charlier

La Lettre ferroviaire n°260

Le PDG de SNCF Réseau, Luc Lallemand, rappelle la priorité stratégique que le gestionnaire d’infrastructure donne à la qualité du sillon et à la relation client.
« SIPH est désormais en pleine production », note la Direction générale numérique de SNCF Réseau. « L’adaptation du SA [Service annuel] 2021 est en cours et les prochains services annuels seront produits avec cet outil », rapporte-t-elle, « le travail sur le SA 2022 a d’ores et déjà démarré selon le calendrier de la production horaire ».

Lire la suite dans La lettre ferroviaire

Photo : Laurent Charlier

La Lettre ferroviaire n°259

Le marché des trains grandes lignes classiques affiche une grande diversité de produits. Le développement de projets devrait en multiplier le nombre.
Dans la trame horaire cadencée du samedi matin, après le départ à 8 h 12 du TGV Inoui Lille Flandres - Paris gare du Nord, figure le TER grande ligne quittant la gare lilloise à 9 h 12, au premier plan sur la photo. Tandis que la rame TGV Duplex visible à l’arrière plan assurera le départ suivant pour la capitale, avec le train Inoui de 10 h 12. Ces deux services grandes lignes se différencient notamment par le confort, la vitesse, le prix d’appel. À l’inverse du TGV, le TER est subventionné par la région. Le client doit pour sa part être attentif à la différence de produits lors de l’achat.

Lire la suite dans La lettre ferroviaire

Photo : Laurent Charlier
1 2 3 4 5 » ... 20

   


cookieassistant.com